PEUPLE AUTOCHTONE (définition) en cours d'élaboration

=====================

Les peuples autochtones, ou peuples indigènes, sont « les descendants de ceux qui habitaient dans un pays ou une région géographique à l'époque où des groupes de population de cultures ou d'origines ethniques différentes y sont arrivés et sont devenus par la suite prédominants, par la conquête, l'occupation, la colonisation ou d'autres moyens »1.

Les peuples autochtones représentent environ 370 millions de personnes dans le monde, vivant dans plus de 70 pays. D'autres termes ont parfois été utilisés pour les désigner, comme aborigène, « peuple premier », « peuple racine », « première nation » ou « peuple natif », 

Succédant à l'appellation péjorative de « peuple primitif », mais tous officiellement délaissés au profit de peuple autochtone.

Définition et répartition

Bien qu'il n'existe pas de définition mondialement acceptée de la notion de peuple autochtone, celle proposée par José Martinez Cobo, rapporteur spécial du Groupe de Travail sur les Peuples Autochtones 

de la Sous-commission des droits de l'homme de l'ONU (organe du Conseil économique et social des Nations unies), en 1987, est aujourd'hui communément utilisée. Elle se base sur trois critères fondamentaux :

Continuité historique de caractéristiques telles que :

l'occupation ancestrale ou d'au moins une partie des terres actuelles ;

l'ascendance commune avec les premiers occupants de ces terres ;

la culture en général ou certaines de ses manifestations ;

la langue ;

l'implantation dans certaines parties du pays ou dans certaines régions du monde ;

d'autres facteurs pertinents.

Auto-identification en tant qu'autochtone ;

Pour un individu, appartenance à un groupe autochtone, revendiquée à la fois par l'individu et le groupe auquel il appartient.

Elles constituent maintenant des segments non dominants de la société et elles sont déterminées à préserver, développer et transmettre aux futures générations leurs territoires ancestraux et leur identité ethnique, 

qui constituent la base de la continuité de leur existence en tant que peuples, conformément à leurs propres modèles culturels, à leurs institutions sociales et à leurs systèmes juridiques.

Les populations autochtones sont réparties en France de la façon suivante :

Europe

Un autochtone est « Originaire du pays qu'il habite, dont les ancêtres ont vécu dans ce pays. »15. Ainsi, la majorité des populations européennes sont constituées de peuples autochtones qui sont les fondements de la culture et de la langue de chaque nations. Il y a donc des peuples nations autochtones, 

et dans chacun de ceux-ci existe des "minorités autochtones"16. Pour la France par exemple, c'est le cas des Bretons, peuple issu des autochtones gallo-romains d'Armorique et de l'immigration brittonique du iiie et ive siècle, 

ou bien encore des Basques, issu quant à eux des peuples aquitains qui étaient déjà présent aux côtés des tribus gauloises avant l'invasion romaine. Dans le cas des peuples autochtones majoritaires, toutes les nations d'Europe 

en sont composées. Ainsi, tous les Européens sont majoritairement autochtone à leurs pays. C'est le cas pour la France qui présente une population autochtone de 90%. Il y a donc bien des Français aborigène et des français allogène. 

Les premier sont descendants de plusieurs ethnies différentes, d'abords les peuples Celtes qui se développèrent de l'Autriche et la Suissee actuelle jusqu'à la pointe bretonne en s'établissant au centre-ouest de l'Espagne, 

sur toute la Grande-Bretagne, en Irlande ainsi que sur la partie sud de l'Allemagne. Les Celtes forment la base des populations britannique, irlandaise et française des populations actuelles, 

car il faut rappeler que la population antique du territoire français actuel était peuplé d'environ 5 à 10 millions de personnes selon les historiens. 

Il faut aussi noter que les études génétiques des haplogroupes de différents individus européens ainsi que la généralisation des tests ADN on permis de mieux retracer les migrations humaines17. 

Ainsi nous savons qu'il y eut peu de variations génétiques entre les populations antiques de la France et les populations du Moyen Âge18, jusqu'à la Révolution industrielle ou de la main d'œuvre étrangère fut importé sur le territoire.

Il en va de même pour la plupart des autres nations européenne, Norvège, Danemark, Islande, Hongrie, Autriche, Irlande, Écosse, etc..

France métropolitaine

Les Bretons[Information douteuse]

Les Alsaciens[Information douteuse].

Les Basques,

Les Corses.

Les Occitans.

etc..